Boite à fourbi

2020 – Des nouvelles et reprise du blog

Bonjour à tous !

Après une très longue absence dûe essentiellement à un manque de temps et un job qui m’a accaparée totalement durant pratiquement deux ans, je vais essayer de reprendre un peu ce blog qui me tient à coeur et que je voudrais nourrir de nouveautés, nouvelles chroniques de films, séries, livres ou mangas mais aussi une part belle au monde de la beauté, du maquillage et du skincare. Car oui, durant cette année, j’ai vu un bon nombre de films, séries (merci Netflix !) dont certains mériteraient une véritable chronique et pas juste quelques lignes absconses sur mon mur facebook.

Côté beauté, j’ai également testé beaucoup de choses, fait de très belles découvertes, envie d’encourager des marques, de vous proposer des revues de produits. Contrairement à mes chroniques culturelles, l’écriture d’articles autours de la beauté est, je trouve plus difficile à écrire et me prend plus de temps (pour une semaine d’écriture d’une chronique d’un film, il m’en faut quasiment deux pour un article beauté), sans compter les nombreuses recherches d’images sur le Net pour les produits, swatches et revues complémentaires (et je ne suis pas très douée en photos 😦 ). Je cherche à faire des articles de qualité sur les produits que je teste et en relisant mes anciens articles, je les trouve moins bons et détaillés que je l’aurai souhaité. La conséquence est que je posterai moins d’articles beauté mais j’essaierai de les rendre plus qualitatifs.
Je vais reprendre mes article « Invasion de palettes » car j’ai fait énormément de découvertes et j’aimerai pouvoir vous faire partager quelques belles pépites.
N’hésitez pas en commentaires de me dire ce que vous souhaiteriez que j’aborde.

Concernant l’idée d’une chaîne Youtube ou de vidéos make up vous intéresserait-il ? Je ne souhaite pas en faire mon métier et encore moins rêver d’en vivre mais, parfois, j’aimerai tenter l’aventure. Le jeu en vaut-il la chandelle ? La sphère Youtube de la Beauté étant très prisée, une énième chaîne vous dérangerait-il ?
Toujours concernant Youtube, il y a quelques années, j’avais émis l’idée de lancer une chaîne Youtube autours de la musique dite classique. Ceci est un projet très très très secondaire et compliqué à mettre en place pour des raisons évidentes de droits d’auteur. Là aussi, est-ce que ça vous intéresserait ?

Comme vous le voyez, j’ai beaucoup d’idées mais pour l’heure, je vais me concentrer d’abord sur quelques chroniques de films que je tiens à vous proposer avec une petite analyse.

J’espère que cette reprise du blog va vous passionner et que mes prochains articles vont vous faire découvrir des films/séries ou produits beauté qui vous plairont autant que moi.

Biblio de Coco, Boite à fourbi

L’initiation de Claire par Valéry K Baran

59480726_2097620450286351_6326523110891716608_n

Après plusieurs mois sans me repencher sur mon blog, ma vie professionnelle s’étant stabilisée (je suis enfin en CDI ! ), je vous propose un article un peu particulier. En effet, une de mes meilleures amies et une excellente écrivaine, Valéry K Baran, voit le rêve de tout auteur se réaliser : la publication en version papier d’un de ses romans. Et pas n’importe lequel. Il s’agit de « L’initiation de Claire« , l’une des ses oeuvres la plus emblématique. J’espère que cette première publication sera suivie de succès, bien sûr mais aussi d’autres romans.

L’initiation de Claire – présentation du roman, du projet et de l’écrivaine.

Biographie de Valéry K Baran

49855648_100338481072551_4541063639251025920_o

Avant de se mettre à écrire, Valéry K. Baran a beaucoup voyagé, fait beaucoup de rencontres, beaucoup aimé découvrir des univers différents, et surtout beaucoup aimé les livres. Le rapport à la sexualité la passionne : comment les personnages vivent l’exposition de leurs corps et de leurs désirs, comment l’envie se mêle à la crainte, à la pudeur, au franchissement de limites, à la passion… Toutes les sexualités l’intéressent et elle écrit autant d’histoires entre homme et femme que d’histoires entre hommes, ou avec encore plus de diversité. Ses histoires torrides font toujours la part belle aux sentiments.

Où retrouver Valéry

-> Sur Facebook

Valéry K Baran & Hope Tiefenbrunner  : Le blog de Valéry et Hope et leur page Facebook.

Lemon Laboratory : blog qui héberge les romans chauds, romantiques de Valéry, Hope et Magena Suret.

Petit aparté : avec Valéry, nous nous connaissons depuis un bon moment. Notre première rencontre a eu lieu à la 1ere YCON de Lyon en 2011 et elle fait partie de mes plus belles rencontres. De plus, ses propres réussites m’ont souvent redonné le courage à continuer mes propres textes à des périodes de ma vie où je me laissais gagner par le désespoir. La sortie papier de « L’initiation de Claire » en fait partie. J’ai enfin repris mes propres textes après plus de deux ans que j’ai consacré à ma formation professionnelle.

Pour la sortie de son roman phare, Valéry a fait le choix du crowdfunding ou financement participatif avec des paliers en fonction du don de chacun. Je trouve cette démarche vraiment bien car elle permet à chacun de participer à la réalisation du travail de Valéry à la hauteur de ses moyens.
De plus, en fonction du don, vous pouvez avoir en plus des livres, des goodies comme des marques pages ou des choses plus coquines et, le plus important, une dédicace de Valéry. Les dédicaces, c’est la vie 😉

Voici le planning pour le blog tour où les bloggueuses publieront articles, interviews ou autres.

59521480_2101349326580130_170429116963618816_n

Je vous laisse découvrir le projet en cliquant sur le lien ci-dessous.

Lien pour participer

L’initiation de Claire – L’intégrale papier
.
613 pages / 14,8 x 21 cm / disponible en intégrale en 1 volume ou en intégrale par saison (2 volumes)

59897257_2107412565973806_854040794972028928_n

Résumé du roman

Claire ne saurait pas vraiment expliquer pourquoi elle est venue dans ce club très privé. Peut-être à cause de ce mot mystérieux, qui l’effraye et la fascine à la fois : « donjon ». Peut-être pour oublier qu’elle a offert les plus belles années de sa jeunesse à un homme qui ne les méritait pas. Peut-être pour se trouver elle-même et se révéler enfin. Mais au détour d’un couloir obscur, elle croise un regard. Son regard. Et elle sait que c’est lui. Celui qui l’initiera aux secrets d’un monde où plaisir et douleur sont intimement liés…

Quelques extraits

Mathieu/Claire – bondage – saison 1

– Lève les bras, répéta-t-il d’une voix plus chaude, en se collant à son dos.
Il posa la main sur son ventre, puis la fit remonter, empaumant l’un de ses seins dont il malaxa la rondeur, avant d’en triturer le mamelon. Le plaisir monta aussitôt, depuis son bas-ventre encore échauffé jusqu’à sa gorge. Le sentir la tenir ainsi provoquait en elle des réactions contradictoires : excitation, angoisse, désorientation… Elle se laissa aller en arrière, cherchant son contact. S’abandonner dans ses bras lui aurait plu. Il libéra son cou pour glisser dans sa bouche deux doigts qu’elle ne put s’empêcher de sucer avec envie. Enfin, il ôta ses doigts et la tint quelques secondes contre lui, posant simplement le menton sur l’arrondi de son épaule dans un geste qui lui parut étonnamment tendre.
– On parlera après, répéta-t-il dans un souffle, et elle sentit dans le sérieux de son ton en quoi il s’agissait d’une promesse.
Puis il recula et fit passer un premier pan de la corde sur son corps, avant d’en vérifier la tension. Elle fixa le contraste du noir sur le blanc de ses seins. Le mystère. L’inconnu. La peur et la fébrilité de savoir ce qu’il voulait mêlées.
Qu’elle soit à ce point docile persistait à la surprendre.
– Ce sont des liens en coton, expliqua-t-il, parfaits pour un nouage sur les parties sensibles du corps. Ils ont le mérite de ne pas être agressifs pour la peau, mais ne seraient pas assez solides pour d’autres actes, comme une suspension, par exemple.
Elle tourna la tête vers lui, tandis que des images se formaient dans son esprit. Des images perturbantes. Des images effrayantes. Des images qu’une fois encore, elle n’était pas sûre de vouloir visualiser ni de vouloir rejeter.

Second extrait de la saison 2

Mathieu/Claire – prise de pouvoir de Claire – saison 2

À travers les feuilles des arbres qui les surplombaient, le soleil posait sur le visage de Mathieu des éclats de lumière qui se mouvaient au gré du vent, passant sur ses paupières à demi fermées, sur la ligne de sa mâchoire et, plus bas, le triangle d’ombre qui marquait l’avant de son cou. Son T-shirt au col ample laissait apercevoir le relief de ses clavicules. Elle devinait ses épaules larges sous le tissu, ainsi que les courbes et les creux de son torse, voyait même une bande de chair au-dessus de la ceinture de son bermuda.
Elle prit appui sur un bras et remonta, rêveuse, le bas de son T-shirt. Son ventre lui apparut.
– Tu ne me touches pas ? murmura-t-elle.
– Non.
– Pourquoi ?
– Parce que ce n’est pas ce que tu veux.
Elle ne saisit pas le sens de ces mots. Elle leva les yeux sur lui.
– Parce que tu veux me toucher, toi, précisa-t-il.
Son regard présentait des profondeurs inhabituelles, plus douces.
– Parce que tu veux me posséder.
Elle en fut stupéfaite.
D’un coup, elle fut sur les genoux, ses mains de part et d’autre de son corps alangui dans l’herbe. Elle se mordilla la lèvre inférieure, captivée.
Mathieu ne lui avait jamais laissé le pouvoir, auparavant.
– Lève les bras, dit-elle.
Il eut un sourire en coin, presque arrogant dans la manière dont il la fixa. Il n’en obéit pas moins, et son geste fit remonter plus encore son T-shirt.
Elle le contempla.
Il était provocant ainsi, la scrutant, la tête posée sur son avant-bras, les lèvres incurvées en une ébauche de sourire amusé. Un félin s’offrant à ses caresses. Mais le fait qu’à tout instant il pourrait sortir les crocs et reprendre le pouvoir était manifeste.
Elle posa la main sur ses abdominaux les faisant durcir sous sa paume. Elle remonta plus haut, étirant le tissu au passage, suivant le grain de la chair. Lorsqu’elle vit ses tétons, elle s’arrêta. Mathieu la fixait avec l’air du Diable.
– Tu joues, lui dit-elle.
– Peut-être.
Il n’en avait pas l’air, cependant, tandis qu’il lui répondait.
Son regard partit dans le vague et il ajouta :
– Peut-être pas…

Mon avis

Si l’on pourrait croire que L’initiation de Claire serait un énième roman de new Romance surfant sur la vague 50 Shades, détrompez-vous !
Tout d’abord la plume de Valéry est absolument excellente, un vocabulaire recherché, un style littéraire soigné et travaillé. Les passages hot sont vraiment chauds et très sensuels !  Nul doute que la température va monter à la lecture de ces passages !
De plus, les descriptions sont tellement vivantes qu’on a l’impression d’être avec Claire et de son épopée érotique dans le donjon.

Ensuite, parlons un peu des personnages. Oubliez immédiatement la niaise Anastasia Steel. Claire est une jeune femme que je trouve beaucoup plus proche et réaliste des jeunes femmes actuelles. Le sexe n’est pas un continent tabou et inconnu. Claire a déjà une certaine expérience, un vécu charnel qui ne s’est pas très bien terminé (je ne vous dis rien pour ne pas spoiler) et continue de se chercher. C’est pour cela qu’elle pousse la porte de ce club SM. Forte et fragile, on peut dire qu’on peut mieux s’identifier à Claire et à ses désirs.
De la découverte de Claire aux pratiques de domination et de soumission, on devine qu’au delà d’explorer des fantasmes, il s’agit d’abord d’un parcours initiatique à travers des pièces, par ailleurs très bien décrites. Mais un enjeu bien plus important se dégage petit à petit.
Ensuite, l’autre personnage clé, Mathieu un switch mais qui sera le dominant de Claire. Ce que j’ai beaucoup apprécié, c’est qu’on est loin du clinquant à la Christian Grey. Même si on devine qu’il s’agit d’un personnage tourmenté, j’ai trouvé que c’est un pesonnage riche, authentique et complexe. De plus, on est loin du personnage fictif de E.L. James. Mathieu n’est pas un milliardaire, résultat d’une sucess story à l’américaine, avec une face obscure. Et c’est ce qui le rend vraiment fascinant et qui donne envie d’en savoir plus.

Venons-ens aux scènes érotiques. Celles-ci sont particulièrement soignées, brûlantes et absolument pas vulgaires. On alterne moment de tendresse et moment plus orienté SM pur. Oubliez la chambre rouge avec son cortège de cliché. Le donjon propose une plongée dans cet univers que je trouve autrement plus riche et étoffé que ladite chambre. Le désir féminin comme masculin sont très bien décrits.
Au fur et à mesure, on pourra découvrir également un triolisme et des tensions homo-érotiques.  Mais je ne vous en dis pas plus, vous laissant le soin de découvrir tout cet univers.

En conclusion, L’initiation de Claire est une excellente saga érotique qui mérite sa version papier et son autrice récompensée par son travail et son courage d’avoir entrepris la difficile et éprouvante aventure de l’édition. Je vous invite vivement à participer à ce projet qui est un beau projet.

Biblio de Coco, Musique

[Musique] Top 10 de mes musiques préférées (hors musique classique)

music-159870_1280

Pour reprendre mon blog et lui donner une chance de continuer à vivre, je vous propose un petit top musical avec mes 10 musiques préférées, tout genre confondu. Comme je parle de musique, il s’agit d’abord d’un ressenti personnel.  On retrouvera du Metal ou de la musique de films/séries ou même de la musique d’anime. Il m’a été difficile de classifier mais je me suis efforcée de proposer un top au plus proche.
J’ai exclu volontairement la musique dite classique qui aura son propre classement dans un prochain article (sinon, il m’aurait fallu faire un top 20 ou même 100 et ça aurait été impossible pour moi de ne pas faire d’ex aequo.

N’hésitez pas à faire partager votre top musical en commentaire !

Numéro 10

Yuki Kajiura – .hack//Liminality

Pour ce numéro 10, je voulais vous choisir une musique de la compositrice Yuki Kajiura qui est pour moi fait partie des meilleurs compositeurs de musique actuelle. Mais vu qu’il m’est difficile de choisir parmi sa très impressionnante discographie, je vous propose un des morceaux que j’ai vraiment préférés et que j’écoute toujours avec autant de plaisir, issue de l’univers de .hack Liminality. Néanmoins, je vous invite à découvrir sa musique qui projette dans une sorte de féérie.

Numéro 9

Ramin Djawadi – Game of Thrones Opening

Le générique de Game of Throne vient prendre position en numéro 9 ! Cette musique est une des plus épiques que je connaisse et dès les premières notes, on se retrouve directement à Westeros, chevauchant des dragons et combattant the Night King. Ok, je disgresse mais avouez-vous que ce générique est en passe de devenir mythique.
Je vous propose d’écouter cette version avec orchestre et un petit fan trailer.

Numéro 8

Riyu Kosaka – Danzai no Hana ~Guilty Sky~ (ending de Claymore).

En numéro 8, l’un de mes endings préférés, à savoir celui de l’anime Claymore que je trouve absolument superbe, nostalgique tout en ayant une dose d’épique.

Numéro 7

Ling Tosite Sigure – Unravel (Opening de Tokyo Ghoul)

Et en 7, l’un des openings le plus marquant de ces dernières années, celui de Tokyo Ghoul qu’on reconnaît quasiment aux toutes premières paroles. La voix du chanteur est absolument déchirante qui retransmet à la fois espoir et désespoir.

Numéro 6
Kanon Wakeshima – Suna no Oshiro (Ending de Vampire Knight Guilty)

Un autre ending sublime par Kanon Wakeshima qui a également proposé le premier ending de Vampire Knight, Still Doll. Mais clairement, je préfère cet ending-là.

Numéro 5

KoRn – Coming Undone

Il m’a été difficile de ne choisir qu’une seule chanson de KoRn mais j’ai décidé de vous proposer Coming Undone de l’album See You On the Other Side qui fait partie de mon top 3 des albums de KoRn, le premier étant Issue, l’album qui m’a fait découvrir le Nu Metal.

Numéro 4

Tool – Jambi

Et entré récemment dans mon top musical, Jambi de Tool. La musique est totalement psychédélique, les paroles également. Le jeu de batterie, les solos des guitares, la voix du chanteur, tout est au diapason.

Numéro 3

Gojira – Flying whales

Faut-il que je présente encore LA chanson qui m’a fait entrée dans l’univers de Gojira. Délivrant un véritable message, que dis-je, un cri d’alerte pour nous prévenir que la Terre, cette belle boule bleue ne sera plus qu’un souvenir si l’on continue à la maltraiter, cette chanson est probablement, pour moi, d’un autre niveau que du Johnny (avec tout le respect que j’ai pour cet homme). L’introduction avec le chant des baleines qui précède la partie plus énervée touche au divin. On pourra regretter la trop grande confidentialité qui règne autours du groupe dans notre beau pays qui mériterait une plus grande diffusion dans les média main stream.

Numéro 2

Kenjj Kawai – Kugutsuuta – Ura Mite Chiru

En numéro 2, l’opening du film Ghost in the Shell Innocence prend sa place bien qu’il soit talonné de près par mon numéro 3, à savoir Gojira – Flying whales. Mais bon, je pense que l’un comme l’autre sont déjà très bien placés et aucun d’entre eux n’a ni volé sa place ni à envier celle de son « concurrent ».

Numéro 1

Epica – The Phantom Agony

Et sans grande surprise, le numéro 1 est remportée par The Phantom Agony du groupe Epica. Il est non seulement l’un de mes morceaux Metal et musical au sens large qui reste indétrônable mais qui m’a accompagnée de longues heures et que j’ai repris en boucle en essayant d’imiter, très maladroitement je dois le dire, Simone Simon qui est pour moi une des meilleures chanteuses à ce jour.

Non classées mais méritant une petite mention

Orphaned Land – Like Orpheus

System of a down – Lonely Day

Yuki Kajiura – Portrait de petit Cosette – Main theme

Le château dans le ciel
(ou comment parvenir à intégrer du Hayao Miyazaki et du Gihbli car ce top aurait été un peu triste sans eux.)

Hans Zimmer – Da Vinci Code
(idem que ci-dessus mais avec Hans Zimmer)

 

Bon, j’en ai oublié dix mille mais j’espère vous faire découvrir des compositeur.rice.s que vous ne connaissiez pas. N’hésitez pas à faire part de vos tops et découvertes en commentaire et à bientôt !

Biblio de Coco, Billets divers, Boite à fourbi, Lifestyle, Mode & Beauté

[TAG] Lifestyle – Mes opinions impopulaires

CodeArticle

Bon, d’accord, je surfe sur la vague de vidéos sur Youtube des « My Unpopular opinion » mais j’ai trouvé le principe assez sympathique et permet aussi de parler de sujets divers et variés. J’ai décidé de reprendre ce concept intéressant pour vous parler de ce que j’apprécie ou non, différemment de la majorité, avec, probablement au moins une fois, où vous allez me jeter des tomates XD. J’ai choisi deux thèmes : le cinéma/série TV et la musique (où j’ai pas mal à raconter, comme vous vous en doutez!)

 

Cinéma/Série TV

Des films/séries TV que tout le monde aime et que je déteste

Dans les films, il n’y a pas véritablement de films que je déteste purement et simplement. En tout cas, pas qui me viennent à l’esprit immédiatement. Il faut savoir que depuis quelques temps, si je décide de me faire une toile, c’est seule. Cela peut paraître égoïste mais je n’accepte que très rarement les invitations au cinéma car je suis devenue très difficile. Même les films qui m’auraient attirée, j’hésite de plus en plus à passer une soirée ou un après-midi voir un film. De un, ça coûte cher. De deux, je préfère de plus en plus le format série.

Après, j’ai tendance ces dernières années à fuir le cinéma français grand public. Les comédies/drames sociaux, ça me saoûle profondément. « Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu » et autres « Famille Bélier« , ça ne m’intéresse absolument pas. Pour être honnête, le dernier film français que j’ai vu, c’était « Martyrs » de Pascal Laugier. Une exception, j’ai beaucoup hésité à aller voir « Un peuple et son roi » car je suis à la fois passionnée par cette époque et que ce genre de film m’aide pour mon propre roman « Mademoiselle Elisa » mais si c’est pour se bouffer un énième Louis XVI/Marie-Antoinette bashing digne des livre d’histoire de la 3eme République (je ne suis pas monarchiste mais le manichéisme sur cette époque m’agace beaucoup. D’un côté, le méchant couple royal, d’un autre côté, les gentils sans-culottes sans aucune nuance d’une part et d’autre… Bref, je m’égare.). Visiblement, ce n’est pas le cas mais les critiques restent très mitigées concernant ce film historique. Beaucoup de « tout ça pour ça » me font hésiter. D’autant que « résumer » une époque aussi complexe et contradictoire en 2h me paraît être quelque chose de difficilement concevable.

Dans les séries TV, il y a The Tudors. Je n’ai jamais réussi à terminer la saison 1, ça ne passe pas. Pourtant le générique est magnifique, les décors et les costumes sont soignés, les acteurs charismatiques. Mais non, je n’ai jamais pu passer l’épisode 3 (en VF, en VO, j’ai tout essayé, je n’y arrive pas.).
Autre série que je n’ai pas réussi à accrocher est « Once Upon a time ». J’adore les adaptations de contes de fée mais cette série n’a pas réussi à me faire adhérer à l’histoire.

Des films/Séries TV que tout le monde déteste et que j’adore

En premier lieu, un film qui est très souvent décrié mais que, personnellement, j’adore, c’est Moulin Rouge de Baz Luhrmann avec Nicole Kidman et Ewan McGregor. J’aime les musiques, les décors un peu baroques du film, les personnages, les costumes, les chorégraphies des danses etc. Bref, je n’ai pas honte d’avoir le mauvais goût de m’être régalée devant ce film et d’apprécier de le revoir de temps en temps.
J’apprécie de manière générale beaucoup les comédies musicales (dont également Chicago) et Moulin Rouge m’a vraiment émerveillée.

69216008_af

Autre film que j’ai adoré, c’est Le Chaperon Rouge de Catherine Hardwicke avec Amanda Seyfried. Plaisir coupable? Peut être. N’empêche, j’aime bien les réappropriations des contes de fée (même si certains films sont, à mon avis, surcotés comme le navrant Blanche-Neige et le chasseur, en dépit des très beaux décors, la seule chose que j’ai aimée dans ce film). J’ai adoré les décors, l’ambiance de ce village perdu en pleine montagne et, tout simplement, j’adore ce conte de fée.

Autre film qui ne plaît pas à tout le monde mais qui m’a emballée et que je revoie avec le même plaisir, j’en avais fait d’ailleurs une chronique, c’est Marie-Antoinette de Sofia Coppola. Certes, ce n’est probablement pas le meilleur film de Coppola mais, me concernant, il m’a fait passé un très bon moment.

Enfin, deux films que j’adore et beaucoup détestent mais c’est 300 et 300 La naissance d’un empire de Zack Snyder. J’ai adoré l’ambiance, l’esthétique des films, le côté un peu grandiloquent avec un mauvais goût assumé.

Côté série, j’avoue, je me suis beaucoup amusée avec la série Scream, série tirée des films du même nom. Même si c’est totalement téléphoné (surtout la révélation de la 2nde saison), j’ai beaucoup accroché à la série, remise un peu au goût du jour, je me suis surprise à échafauder des théories concernant le coupable et son mobile pour massacrer les amies d’Emma.

Autre série que j’ai adorée et qui est probablement ma préférée est Spartacus. Série qui a au début surfé sur le style de 300 pré-cité, malgré la disparition  d’Andy Whitfield a su conté l’épopée de cet esclave qui a défié Rome, république décadente et baignant dans le sang des gladiateurs et la luxure.

Musique

La musique que tout le monde aime et que je déteste et inversement, la musique que tout le monde déteste et que j’adore

Je vais me faire lyncher mais je déteste la variété française de ces 5 dernières années (et même de cette dernière décennie). Oui, je ne supporte presque plus la variété française. Les paroles sont toujours les mêmes, autours des mêmes thèmes éculés (l’amitié et le vivre ensembleuuuuu, les « je t’attends même si tu es loin, mon amouuuuuur », bref, ce genre de truc dégoulinant d’eau de rose à l’odeur de naphtaline), la musique manque sérieusement de prise de risque avec les 3 mêmes accords.  Bref, je ne trouve absolument aucun plaisir à écouter ces chansons et encore moins à les fredonner. Ne cherchez pas à me convaincre, j’ai essayé mais ça n’est pas passé.
Ensuite, le Rap et affilié, surtout et principalement le rap français, c’est juste pas possible. Honnêtement, je n’ai jamais vraiment apprécié ce style (à part quelques morceaux de Rap US), quand tout le monde ne jurait que par NTM et maintenant Booba, Maître Gims et autre Kaaris, je préfére largement m’époumoner sur du KoRn, du SOAD, du Metallica, du Epica et désormais Gojira ou autre groupe de Hard-Rock/Metal. Déjà, je n’aime pas les paroles qui me hérissent et là aussi, je trouve que le rap est assez pauvre musicalement.
Petite note, ce printemps et cet été, on a eu droit, en boucle à deux chansons qui me sont sorties par les trous de nez : Bella Ciao, réinterprétée par Naestro et je sais plus qui en surfant sur la vague de La casa del Papel. Je crois que j’ai jamais eu autant envie de trucider une chaîne wifi (et éventuellement ceux qui tentaient de me convaincre d’aimer cette chanson) et de laver mes oreilles à l’eau de Javel. A moins d’avoir vécu dans une grotte, loin de la civilisation (et sur ce coup, je vous envie), impossible de passer outre cette purge musicale. Et l’autre, c’est facile à deviner, c’est la reprise de Zombie des Cranberry par Bad je sais plus quoi. Navrée mais non.

J’en viens à me deux grands amours : la musique dite classique et la scène Hard-Rock/Metal.
Le classique, souvent, en tout cas en France, cataloguée « musique de vieux » ou « musique élitiste » m’a toujours apportée quelque chose qui touche au divin.

Ensuite, la scène Metal qui, je trouve, est nettement plus diversifiée, que ce soit de la new wave of british heavy metal au Death Metal le plus brut de décoffrage en passant par le Nu-Metal, le Folk, le Power, le Symphonique etc. Il y en a pour tout les goûts. D’ailleurs, merci Hubert de Metalliquoi? pour m’avoir fait apprécier du DeathCore avec Killswitch Engage et Punish Yourself. Honnêtement, ces derniers mois ont été sans doute les plus riches en découvertes musicales avec une ouverture sans à priori.
Petite mention à la découverte du groupe suédois Meshuggah que j’ai découvert via l’album Obzen (merci encore à Max de 2Guys1Tv).

Meshuggah2016a

Le truc commun pour moi entre ces deux genres musicaux que je viens d’évoquer et que tout pourrait opposer, c’est cette diversité qu’ils offrent et que je n’ai pas l’impression de retrouver dans la variété française notamment. Dans le Metal, on peut avoir des textes autant engagé contre la religion en tant que dogme (la chanson « God hates all us » de Slayer en est évidemment l’une des plus célèbres, ou bien le groupe Decide avec des textes ouvertement anti-religieux) que des textes sur la mythologie d’anciennes civilisations (je pense évidemment à Therion qui parlait par exemple de la civilisation Babylonienne mais aussi Epica qui parle de la civilisation Maya) qu’à des grandes épopées (Turisas) etc. Il y a du choix, il y a de la recherche musicale (avec des instruments parfois original comme la vielle à roue ou même l’accordéon avec Turisas), une recherche dans le visuel (Ghost, Lordi, le corpse paint avec les groupes de Black Metal ou avec Powerwolf).
Le Metal est pour moi d’une grande richesse, bien cachée et à découvrir. Il en est de même évidemment avec la musique dite classique qui, là aussi, ne se cantonne pas qu’à Mozart (pourtant le plus grand génie musical de l’Histoire) ou Beethoven.

Bref, j’espère que cet article vous aura plu. N’hésitez pas à réagir (et à me jeter des oeufs pourris) mais j’avais envie de partager avec vous sur ces deux thèmes.

 

 

 

 

Boite à fourbi, LifeStyle & DIY, Lifestyle, Mode & Beauté

Beauté /Mode – Ma Whishlist

mini-makeup-products-for-travel

 

Voici mon tout dernier article qui concerne ma petite (???) WishList Beauté avec beaucoup de palettes (mon point faible) et des fringues.

Make Up

Palettes pour les yeux

 

Et oui!!! Les petites palettes Obsessions de chez Huda Beauty me font vraiment VRAIMENT envie. Les couleurs sur le thème des pierres précieuses sont absolument magnifiques ! Les différentes revues chez les Youtubeuses Beauté semblent être unanimes sur la qualité des fards. Autant l’émeraude et la saphir ne m’attirent pas, autant les trois autres, whouah !!!!!!! Les couleurs sont ouffissimes !
Sachant qu’une palette possède 9 fards et qu’elle coûte 30€, c’est un peu onéreux. A voir pour Noël éventuellement.

449104_swatch

La toute dernière palette Gingerbread Spice Palette de chez Too Faced me tape pas mal dans l’oeil.
Vous le savez, je suis une Too Faced addict, j’aime cette marque à la folie mais j’avoue hésiter avec les Melted que je commence tout juste à découvrir. Ce n’est pas un besoin absolu mais pourquoi pas !

lovfwc3fnevkxg4gdgx4
Une petite et dernière découverte en date : Lime Crime Venus XL de chez Lime Crime. J’ai vraiment envie de tester et de vous présenter cette palette dont je trouve peu de revues sur Youtube. Si une revue sur ce produit vous intéresse, n’hésitez pas à me le dire en commentaire.

 

Deux petites palettes de chez Nyx, les palettes Machinist qui ont un petit côté Steampunk qui m’attirent beaucoup. Plus chères que les palettes Nyx habituelles (24€90), elles semblent néamnoins de bonnes qualités avec un packaging original.
Dans la même gamme, les lip Laquer m’intriguent énormément.

800897179410_machinistliplacquer_grind_main

Et dernière palette mais qui restera dans mes rêves, vu le prix de la palette. Vous l’aurez deviné, c’est la Lila Palette de chez Natasha Denona à 113€ quand même.

411713_swatch

Honnêtement, je ne pense pas me l’acheter (sauf si je gagne au Loto et comme je ne joue pas, c’est pas demain la veille qu’elle rejoindra ma collection de make up). Son prix est vraiment très élevé et je préfère presque la Lime Crime qui a des tonalités assez proches pour moitié moins chère.

Teint

Côté teint, je n’ai pas énormément de produits qui m’intéressent, hormis Hyper Real Glow Nuances de roses et nuances de dorés de chez MAC qui m’intrigue beaucoup.

450856_swatch

Et bien sûr la célèbre poudre fixante de chez Laura Mercier qui a eu énormément de revues positives sur la Beauty sphère.

Je n’ai pas de produits lèvres qui me tentent particulièrement.

Mode

Côté mode et fringues, mes prochaines pièces qui me font rêver sontlees robes blazer qu’on trouve beaucoup sur le site Pretty Little Things.

Ce genre de robes, c’est vraiment trop mon style de vêtement. C’est à la fois élégant et très féminin.

Un manteau vu chez EMP qui me fait là aussi rêver (il coûte assez cher, soit 119€ mais qu’est-ce qu’il est classe. )

336994a
Manteau Elena

Côté blazer/veste de tailleur, j’ai envie de varier un peu en me procurant un blazer à carreau type Prince de Galles

Blazer vu chez Zara
Blazer vu chez Zara

hmgoepprod (2)
Blazer long H&M

2753340700_1_1_1
Pantalon vu chez Zara

Le pantolon aussi me plaît énormément.

Autre pièce que j’adore, surtout avec le retour des jours de froid, la robe pull. J’adore ce type de vêtement. Et cette année, celle qu’il me faut vient de chez Etam dans une teinte vert forêt.

650045140_x

Enfin, vous le savez déjà sans doute, j’adore les chaussures. Mes icônes dans ce domaine sont Sarah Jessica Parker (Sex & the City) et Blair Waldorf dans la version livre de Gossip Girl. Et j’aimerai me trouver une nouvelle paire de bottes de ce style

C82539025_1

Voila ma petite wishlist. N’hésitez pas à réagir en commentaire en postant vos propres wishlist beauté et mode.