Essais, récits autobiographiques, Livres & Ouvrages

Chronique livre – L’Affaire des Poisons par Jean-Christian Petitfils

81-yK1NYd5L

Auteur : Jean-Christian Petitfils
Genre : Essai, historique

Résumé
En 1679, à l’apogée du règne de Louis XIV, éclate l’une des plus vastes affaires criminelles de tous les temps : l’affaire des Poisons. D’un seul coup se révèle l’envers sinistre du décor : les crimes de la Voisin, les sortilèges, les conjurations démoniaques, les messes noires, les sacrifices rituels…Affaire stupéfiante, ténébreuse, touffue, aux ramifications gigantesques, dans laquelle se trouvent mêlées des centaines de personne, dont les plus grands noms de la cour de France, notamment la favorite, Mme de Montespan, à tel point que le roi lui-même, pris d’inquiétude, tente d’étouffer le procès.
De l’officine des alchimistes au repaire des sorcières, des marchands de philtres d’amour aux fabricants de poisons, en passant par le cabinet du magistrat instructeur, La Reynie, c’est l’enquête policière complète sur l’une des plus étranges et irritantes énigmes de l’Histoire qui est ici offerte au lecteur.
Mettant en lumière les moeurs et les mentalités d’une époque qui n’a pas seulement été celle des splendeurs de Versailles et de la culture classique, l’ouvrage de Jean-Christian Petitfils, fruit de longues recherches, présente des découvertes et des explications très convaincantes.

Jean-Christian Petitfils, spécialiste de la France classique, est l’auteur de nombreux ouvrages, dont plusieurs biographies qui ont connu un grand succès : Louis XIII, Louis XIV, Fouquet, Louis XVI (Perrin). Il vient de publier chez le même éditeur L’Assassinat d’Henri IV, mystères d’un crime.

Mon avis

Pour cette nouvelle chronique de livre, je vais vous parler d’une affaire qui a défrayé la chronique en son temps et probablement la plus vaste affaire politico-criminelle de l’Ancien Régime : l’Affaire des Poisons. Une affaire qui semble débuter par un fait divers et un drame familial mais qui va impliquer un grand nombre de personnes de toute couche sociale, y compris des personnes très célèbres, jusqu’au Roi lui-même. Mais au delà de cela, cette affaire est sans doute la plus révélatrice d’une société en pleine contradiction. Mais j’y reviendrai.

Petite information concernant l’auteur, Jean-Christian Petitfils  est historien, écrivain et grand spécialistes de la monarchie française et en particulier de Louis XV et Louis XVI. Il a par ailleurs travaillé sur un volumineux livre sur ce dernier qui, paraît-il, est LA référence sur le dernier roi de France. J’ai commandé cet ouvrage récemment et j’espère pouvoir vous proposer une chronique sur cet ouvrage ultérieurement.

A travers ce livre, Jean-Christian Petitfils nous propose de revenir dans le détail de cette affaire qui débute sur un fait divers familial avant d’éclabousser une grande partie des nobles de la Cour et le Roi lui-même mais qui prend racine dans les bas-fonds de Paris et dans les croyances les plus moyennâgeuses.
En effet, on trouve pêle mêle : messe noire, philtre d’amour, sorcellerie avec tout le folklore qui peut l’accompagner, tables qui tournent etc. Au siècle de Descartes, on croit encore qu’on peut devenir riche en transformant du plomb en or ou qu’on peut ramener un homme infidèle avec des mélanges toutes plus suspectes les unes que les autres ou même à la pierre philosophale.

Portrait de Louis XIV en costume de sacre par Hyacinthe Rigaud en 1701
Portrait de Louis XIV en costume de sacre par Hyacinthe Rigaud en 1701

L’énorme intérêt de cet ouvrage est que JCP a richement documenté son ouvrage et qu’il fait preuve d’un travail extrêmement soigné et approfondi pour nous faire prendre conscience des ramifications de cette sordide affaire mais aussi le contraste avec le rayonnement que voulait donner Louis XIV à son règne. Cette affaire marquera le déclin progressif de la monarchie solaire par la fin du règne de la maîtresse du Roi, la marquise de Montespan.

De part la densité des informations de l’ouvrage, il faut souligner que sa lecture peut s’avérer très intense et demande beaucoup de concentration afin de s’y retrouver dans tous les personnages (ayant réellement existé!) de cette affaire. Certains noms restés célèbres sont aisément identifiable (le Roi, Colbert, la Montespan et même la Voisin), d’autres sont moins connus et, pourtant, ont eu chacun leur rôle à jouer dans cette épopée tragique.

 

La marquise de Montespan
Françoise-Athénaïs de Rochechouart de Mortemart, marquise de Montespan

 

D’une manière globale, l’écriture de J-C Petitfils est très soignée, très agréable à lire, n’hésitant pas à emprunter au langage fleuri de l’époque sans tomber dans la vulgarité. On peut donc facilement s’immerger dans cette période particulière de l’Histoire de la France qui est un tournant. Louis XIV est à la l’apogée de sa gloire et pourtant, il sera impliqué dans l’affaire la plus sordide qui soit, ne manquant pas de souligner le contraste éclatant et saisissant entre l’image de Roi-Soleil qu’il veut laisser à la postérité et toutes les injustices criantes et finalement, cette société corsetée et rigide et, en particulier les femmes, tente de trouver un peu de liberté et de souffle. Même si l’Affaire des Poisons est sortie de l’ombre grâce à la ténacité du ministre de la Guerre Louvois et du commandant de la Police, Nicolas de la Reynie, cette affaire n’aurait peut être pas eu cette tournure sous un autre Roi ou à une autre époque. N’oublions pas que la liberté de la presse n’existait pas et que ce que nous en savons proviens de minutes des différents procès et des propres notes de La Reynie. Et n’oublions pas que c’est ce même La Reynie qui a permis la naissance d’une police et d’une justice moderne avec des techniques beaucoup plus proches d’une démarche rationnelle que l’on avait encore quelques années auparavant.

Jean-Christian Petitfils nous livre également sa théorie sur le complot impliquant le Roi et sa maîtresse, la marquise de Montespan qui est vraiment intéressant et nous offre un autre regard sur cette dernière, différent de ce que la postérité a retenu d’elle.

En conclusion, je vous recommande vraiment cet ouvrage qui ouvre une fenêtre passionnante sur une affaire encore mystérieuse et empreinte de magie d’une époque révolue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s