Biblio de Coco, Musique

[Musique] – Découvertes et coups de coeur (avec du retard)

piano-1655558_640

Et on continue avec un nouvel article sur mes découvertes et mes coups de coeur musicaux et un peu de blabla car, vous le savez sûrement, je ne peux pas vivre sans musique.

Tout d’abord, un petit bilan (très en retard) autours des 4 concerts que j’ai fait au festival Berlioz.

l-affiche-2018-qui-annonce-la-commemoration-du-150-e-anniversaire-de-la-mort-de-berlioz-prefigure-aussi-un-festival-tres-joyeux-tres-festif-1521731564

J’ai fait 4 concerts, dont un qui fut mon premier concert avec orchestre phillarmonique. Voici le récapitulatif des concerts en question :

Récital

Céline Moinet, hautbois
Suzana Bartal, piano

R. Schumann3 romances op. 94
C. NielsenFantasiestücke op. 2
R. Schumann5 pièces dans le style populaire op. 102 n° 2, 3 et 4
H. BerliozLa mort d’Ophélie H92
A. PasculliConcerto sull’opera « La Favorita » di Donizetti

Légendes sacrées du Nord

Orchestre symphonique d’Odense 
(Danemark)

Roberto Forés Veses, direction
Simone Lamsma, violon

J. Sibelius
Valse triste
Concerto pour violon en ré mineur 
R. Wagner,
Le Vaisseau fantôme, ouverture
L’Anneau du Nibelung, extraits :
Siegfried : Murmures de la forêt
La Walkyrie : Chevauchée des Walkyries
Le Crépuscule des dieux : Lever du jour et Voyage de Siegfried sur le Rhin

Récital

Roger Muraro, piano

W. A. MozartSonate pour piano n°8 en la mineur KV 310
I. AlbénizIberia, Livre I
O. MessiaenFauvette de l’Hérault – Concert des garrigues

Récital

Patrick Messina, clarinette
Fabrizio Chiovetta, piano
Henri Demarquette, violoncelle

R. Schumann
In der Nacht op. 74 n° 4
Adagio et Allegro op. 70
Scènes de la forêt op. 82 n°9 : Abschied
Fantasiestücke op. 73
J. Brahms
Trio en la mineur op. 114

xl_berlioz

Alors, que dire? Cette édition 2018 a été un vrai moment de bonheur et de découvertes. Je suis sortie de ma zone de confort, notamment avec le récital avec l’étonnant Roger Murano qui, d’ailleurs, mériterait d’être beaucoup plus connu. Son jeu au piano est précis et efficace. Et surtout, étant enseignant, il nous a recontextualisé l’oeuvre de Messiaen et son chant d’oiseau. En effet, cette pièce est très spéciale et plutôt difficile d’accès.

4a127c23cf53a853a73162bf4b562e74ff3bc8eb-510x320

De plus, il a bien expliqué l’oeuvre en la recontextualisant dans la vie de Messiaen, pourquoi et surtout comment il a composé cette pièce. Le résultat fut d’ailleurs qu’on avait vraiment l’impression d’entendre des chants d’oiseau et qu’on se surprenait à s’imaginer dans un salon, sur son piano, à écouter les bruits de la garrigue et le chant des oiseaux de cet éco-système.

Concernant les récitals avec piano et hautbois, Céline Moinet et Suzana Bartal sont de véritables virtuoses de leur instrument respectif. Cela a été le premier concert que j’ai fait à cette édition du festival Berlioz et je n’ai pas été déçue du voyage.

Quant au dernier récital, là aussi, un très grand moment de musique avec des véritables virtuoses. Le trio a d’ailleurs été récompensé par le magazine Classica d’un Choc Classique, ce qui démontre leurs immenses talents.

Concernant le concert symphonique, alors là… Imaginez un 33 tonnes vous foncer dessus. Et ben, c’est exactement comme ça que je définirai cette soirée. Un moment d’extase absolue (oui oui!) avec la découverte de Sibelius (que je connaissais de nom mais pas spécialement les oeuvres) mais et surtout : Richard Wagner. Wagner fait partie de mon trio de tête de mes compositeurs dits classiques préférés. Pouvoir écouter la célèbre Chevauchée des Walkyries, l’anneau du Nibelung  ou le Crépuscule des Dieux est juste… trop court. Honnêtement, j’aurai pu me faire une nuit complète de Wagner tellement le vivre est énorme. Il est sûr et certain que je ferai ce que je peux pour renouveler l’expérience.

Côté découverte, je suis retournée à un autre grand amour : le hard rock et surtout le Metal  \m/.

Petit blabla : j’ai toujours apprécié le rock d’une manière générale et le Metal en particulier. Dès le collège, il y a de cela 20ans, j’ai commencé à m’intéresser à ce type de musique alors que mes camarades de classe ne juraient que par IAM, NTM (et encore, ça reste du vrai bon rap, pas comme la daube qu’on nous sert et nous vend à coups de clash des principaux intéressés pour se faire de la pub et tenter de passer pour des badass… Bref…), la dance, la techno et compagnie. Je fais une exception notable pour MC Solaar et Manau.

Même si mon 1er album fut Reload de Metallica (merci de ne pas me balancer de tomates !), j’ai réussi à ouvrir mes chakras pour découvrir Therion qui a été l’un de mes plus gros coups de coeur musical et qui dure depuis pas loin de 20ans. Par la suite, j’ai évidemment découvert KoRn qui, bien que je n’apprécie pas les derniers albums, reste un des groupes que je considère comme le plus emblématique de mon adolescence. D’ailleurs, je me réécoute souvent les premiers albums jusqu’à See the Other Side (exception faite d’Intouchables que je n’apprécie guère).

kornpromo2016_638

Malheureusement, mes années lycée ont été très difficiles, surtout quand on est « différent », sous-entendu quand tu écoutes, lis, regarde des choses différentes de la majorité des gens, sans parler des préjugés concernant les amateurs de musiques extrêmes.
Les « t’es sataniste/nazie », « Tu fais de la dépression?/T’es quand même pas suicidaire? », j’en ai bouffé jusqu’à plus soif et faim (et j’en ai encore bouffé il y a quelques années). Bordel les gens ! Ce n’est PAS la musique qui rend dépressif/suicidaire, c’est l’environnement de la personne, de problèmes dans sa vie (rupture, deuil, licenciement etc), la musique devient une échappatoire. Et sincèrement, vous croyez des Judas Priest et autres voudraient vraiment que leurs fans se suicident? Si c’était VRAIMENT  le cas, l’hécatombe serait juste affolante. Et si on prend un point de vue totalement cynique, les gens qui se suicideraient parce que les groupes les auraient incités, ce serait des CD en moins de vendus, donc de l’argent en moins dans le tiroir caisse sans parler des procès qu’ils auraient dûs subir. Ils sont pas cons à ce point.
D’ailleurs, petite remarque qui s’étend au delà de la musique, s’habiller en noir/gothique/tee-shirt de groupe n’est pas non plus un signe obligatoire de dépression.

Bref, tout cela pour dire que pendant un moment, je n’ai pas cherché à m’intéresser à des nouveautés Metal ou, plus largement hard rock.

Et j’ai découvert deux chroniqueurs Metal qui m’ont redonné envie de m’y mettre, j’ai nommé Max de 2guys1TV et Hubert de la chaîne Metalliquoi?. Je ne les remercierai jamais assez pour les découvertes que j’ai fait ces derniers mois et surtout par le fait que j’ai réouvert mes chakras pour découvrir tant des icônes du genre que des nouveautés. Eh oui! Je me suis mise à Iron Maiden, Black Sabbath, Judas Priest pour les groupes historiques tout comme j’ai ENFIN découvert Gojira, Solothus, Airbourn, Jettblack, Turisas et Ghost B.C.. Bref, un mot, allez découvrir ces chroniqueurs, j’adore leurs vidéos.

Le retour de mes premiers amours et découvertes

Mon plus gros coup de coeur est la chanson Flying Whales de Gojira qui est juste une tuerie. Je peux l’écouter quasiment en boucle tant la musique me fait vraiment penser à la pochette de l’album, j’ai vraiment l’impression de voyager dans l’espace à dos de baleine 😉 .

On peut vraiment être fier de ce groupe français et regretter qu’ils n’aient pas eu de diffusion sur les ondes ou à la télévision française. Je dirai même que j’aimerai un groupe comme cela pour l’Eurovision. Cela changerait des trucs

gojira

Leur album qui a pas mal dégommé : From Mars to Sirius avec la chanson évoquée.

R-9345876-1479068809-5686.jpeg

Autre découverte (merci 2Guys!), à savoir Solothus et cette superbe chanson : The Winds of Desolation.

9e0f073820f24a67ca968729aa1bdc7f
Que ce soit les guitares, la basse, la batterie ou la voix totalement growl, ce groupe est très prometteur, d’autant que No King Reigns Eternal est le 2nd album et qui surpasse le 1er où on sent que le groupe se cherche encore. A suivre avec intérêt.

a3508032702_10

La pochette de l’album est absoluement sublime. On dirait un mélange de Game of Throne, LOTR et Diablo 3 tant le roi me fait penser au Roi Squelette.

Solothus – The Winds of Desolation

Une autre découverte qui a fait pas mal couler d’encre l’année dernière mais le groupe Ghost B.C. avec son Papa Emeritus et ses Nameless Ghouls a été pour moi une agréable surprise.

ghost1

Très personnellement, j’adore l’esthétique et la mise en scène et je pense que j’apprécierai beaucoup de les voir en concert. Je n’ai pas encore eu le temps de m’écouter le nouvel album Prequelle qui signe le renouveau du groupe suite aux déboires juridiques de Papa alias Tobias Forge et au départ des autres musiciens. A mon avis, même si l’identité de Papa est connue, ce serait dommage de ne pas garder toute cette mise en scène qui très soignée.

Ghost B.C. – Year Zero

SInon, je vous propose aussi comme découverte, deux groupes de hard rock qui décoiffe pas mal et également très prometteur, à savoir Airbourne et Jettblack. (Merci Hubert!)

Sinon, je suis revenue à un des premiers coups de coeur de ma jeunesse, à savoir KoRn, évidemment et à un re-découverte, l’album Iowa de Slipknot dont la chanson My Plague est sublime avec l’alternance de chant glutural et de chant clair.

Voila, c’est tout pour le moment. N’hésitez pas à faire partager vos coups de coeur (même si c’est pas Metal ou classique, je suis curieuse de tout). J’espère vous avoir fait découvrir des choses qui vous plairont.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s